Album photo

  • Salon du livre de Paris 2015

    7 Salon du livre de Paris 2015
    Partie à 5h45 de la maison avec mon Chéri, nous arrivons vers 7h en gare d'Agen. J'ai du sommeil plein les yeux, mais je peine à contenir l'immense bonheur qui m'envahit. Selfi oblige avec Chéri (1*). Le trajet me paraît interminable… j'ai hâte d'y être ! Le train arrive pile à l'heure à Montparnasse. C'est alors que nous cherchons la ligne de métro. Heureusement, tout est clair et très bien indiqué (on a même réussi à aider une Anglaise qui était un peu perdue). Arrivés sur le quai du métro, je suis interloquée par le fait que l'ouverture des portes puisse s'effectuer avant l'arrêt total de la rame (il faut dire qu'à Toulouse, c'est beaucoup plus sécurisé). Lorsque je fais part de ma surprise à Chéri, quelques passagers me lancent un regard noir (oups… et je n'ai même pas encore parlé de « CHOCOLATINE » ) A 12h15, nous sommes devant le Salon du Livre ! Là, j'exulte, je saute partout, je sais que j'ai l'air un peu hystérique sur les bords, mais tant pis, je n'arrive pas à me contenir, c'est trop ! (2*) Une fois à l'intérieur, c'est le rush ! Du monde partout (moi qui n'aime pas la foule, je suis servie), des livres à profusion (le paradis du lecteur), c'est merveilleux ! La difficulté : ne pas perdre Chéri ! Je décide de me rendre sur le stand de mon éditrice pour lui dire coucou, mais il y a tellement de monde que je ne peux même pas lui faire une bise ! Tant pis, nous reviendrons plus tard (3*) Nous partons déjeuner, puis nous faisons quelques achats de livres pour nos 3 mini-lecteurs. Nous errons dans les allées, et je croise une blogueuse qui m'avait demandée en amie sur Facebook. Moi, polie et enjouée, je la salue. Quand je lui dis mon nom, je vois bien qu'elle se demande ce que je peux bien lui vouloir, lol. En partant, je ris de ma naïveté et Chéri se moque de moi : — Facebook, où des inconnus prennent contact avec toi sans savoir pourquoi, ni même qui tu es ! Me voilà un peu vexée quand même… moi qui avais justement fait un tri il y a peu, il semblerait que certains soient passés à la trappe... Nous revenons sur le stand dans l'après-midi. Il y a toujours autant de monde, mais cette fois, je m'incruste pour embrasser mon éditrice et lui propose de distribuer quelques tracts. Chéri et moi prenons un paquet de flyers et en avant pour la distribution. Quand elle est terminée, je suis morte des pieds (si, si !). Puis, arrive une petite manifestation d'auteurs, à laquelle j'aurais volontiers participé mais c'était presque l'heure de ma séance de dédicace. Je reviens sur le stand de Rebelle éditions. La séance de dédicace des auteurs nous précédant s'éternise. Ils ont beaucoup de monde et empiète sur notre heure. Nous patientons sagement que notre tour arrive, puis nous nous installons (4*) Là, je ne me sens pas à l'aise, ma timidité reprend le dessus et j'ai peur de ne pas faire une seule signature. Heureusement, l'auteur situé à ma gauche (Filipré, celui qui est de l'autre côté du marque-page des « 1001 choses ») est d'une gentillesse incroyable et a un humour décapant ! C'est là que la première lectrice se présente devant moi. Nos sourires timides se sont rencontrés. Elle a été ma bouffée d'oxygène dont j'avais besoin pour bien commencer cette séance. Je l'ai souvent répété, je ne veux pas repartir fanny, et grâce à elle, je sais que je ne le serai pas. Un petit mot griffonné maladroitement sur son livre (je tremble de peur), quelques mots échangés, un petit bonbon proposé, une petite photo de nous deux, et hop c'est déjà terminé (5*). Après, c'est un peu flou dans ma tête. Je fais des belles rencontres d'auteurs (Danielle et Fleurine notamment, qui ont prit le temps de me parler). Je poursuis mes dédicaces, dont une pour « Un Chasseur à Paris » (6*). Une file se prépare, mais ce n'est pas pour nous (les auteurs qui passent après nous sont les élites de Rebelle). Soudain, je vois Chéri qui me fait signe que c'est l'heure en me désignant sa montre imaginaire. Je m'apprête à remballer, mais une dernière personne est là. Je fais comprendre à Chéri que je ne peux pas partir maintenant. Elle vient de loin et je suis flattée qu'elle soit venue me voir. Là aussi, ça passe vite, trop vite ! J'aimerais que ces moments durent plus longtemps, ces rencontres sont tellement enrichissantes ! La dernière lectrice s'éloigne, et moi je me sauve, presque sauvagement, pour ne pas rater mon train. Commence alors la course au retour vers Montparnasse, avec mes pieds morts. J'ai l'impression de courir avec 2 moignons, lol. Nous arrivons tout de même à temps, pour notre plus grand soulagement. Une fois à bord du train, j'ai des étoiles dans les yeux. Je ne veux pas que ce rêve s'arrête, car je suis sur un petit nuage ! Malgré les regards noirs de certains, les bousculades, quelques snobinards et des gens qui te remballent parce que tu leur proposes en bonbon pendant que ton confrère signe leur livre, Paris cette jungle… ce fut une expérience inoubliable que je suis heureuse d'avoir pu vivre ! (7*)
  • Les photos souvenir de mes lecteurs...

    32 Les photos souvenir de mes lecteurs...
    Et vous, vous avez lu un ou plusieurs de mes livres ? Envoyez-moi votre photo souvenir
  • Salon du Livre de Saint Jory 2011

    6 Salon du Livre de Saint Jory 2011
    Voici quelques photos du Salon du livre de Saint-Jory 2011. Un grand merci à tous les organisateurs pour leur excellent travail. L'ambiance a été conviviale et chaleureuse du début à la fin. Le seul point négatif a été le soleil qui nous a volé la vedette en brillant comme en été. Mais même si les lecteurs n'étaient pas au rendez-vous comme nous aurions pu l'espérer, cette journée reste gravée dans ma mémoire dans la case des bons souvenirs. J'espère pouvoir renouveler cette expérience avec eux l'année prochaine.Nous sommes arrivés, Chéri, mini-nous et moi (oui, déplacement en famille pour cette grande première, ça me tenait à coeur) parmi les premiers. C'était le moment propice pour prendre les photos. Le repas a été un grand moment de convivialité. Après une soupe de fromage, de la saucisse et du canard accompagnés d'une sorte de pot-au-feu, de fromage et de gâteaux, nos ventres sont pleins... Personnellement, j'ai mieux mangé que dans la plupart des restaurants réputés alors un grand bravo aux cuisinières ainsi qu'aux serveurs bénévoles.
  • Salon du Livre de Saint Jory 2012

    4 Salon du Livre de Saint Jory 2012
    Nous sommes arrivés vers 9h45, à quatre cette année puisque ma puce a rejoint notre famille en juin. Un bisou à ma copine auteur, un café et hop j'installe le stand. Chéri et les enfants sont rentrés peu après. Une sympathique journée où, cette fois, la pluie ne nous a pas quitté. Peu de visiteurs mais de belles rencontres, encore une fois.
  • Salon du livre de Saint Lys 2012

    4 Salon du livre de Saint Lys 2012
    Voici mes impression sur ce salon. Arrivée vers 09h30 le dimanche 25 novembre, j'ai eu la désagréable surprise de trouver mon stand en "mauvais état". Je n'étais pas là la veille et cela se voyait : la nappe était déchirée à de multiples endroits, des bouts de nappe (ne faisant pas partie des bouts déjà manquants) trônaient au milieu de ma table, mes bouquins étaient "placés" (entre guillemets, car j'aurais aussi bien pu dire "jetés" ou "dispachés") à l'arrache, comme de simples livres d'occasion vendus 50 centimes. Mes supports en acier prévus pour exposer mes livres avaient disparu (heureusement, j'avais pris les miens, en bois) et ma bouteille d'eau m'avait été dérobée (un détail me direz-vous, à juste titre, sauf que ça a été la goutte d'eau... si je peux me permettre ce petit jeu de mots). Je me suis rapidement sentie un peu "étrangère" à ce salon. En effet, beaucoup d'auteurs "jeunesse" étaient présents, et bizarrement, les acheteurs étaient de cette catégorie-là. Ces auteurs ont donc cartonné. Hélas pour moi, j'étais placée à côté de celui qui a le plus vendu du week-end, liquidant le stock de la librairie ainsi que le sien par la même occasion. Les gens faisaient donc la queue pour ses livres, ce qui a eu pour effet de me rendre totalement invisible . Conférence "un enfant à tout prix"... euh... je me dois d'être honnête... Un petit tête à tête avec une très gentille gersoise qui a fait le déplacement pour me voir. Elle avait acheté mon livre suite à l'article paru dans Sud-ouest en décembre 2011 et a reconnu mon nom lorsqu'elle a vu le programme. D'un côté, parler à une seule personne m'a soulagée, moi qui suis d'une extrême timidité. D'un autre, cela m'a blessée de constater, une fois de plus, que le sujet n'intéresse que trop peu (pour ne pas dire "pas" vu qu'il y en avait quand même une) de personnes... Par contre, lors de la conférence sur Sherlock Holmes, beaucoup de monde dans l'assistance, y compris le maire et quelques "employés", apparemment bien plus concernés par le passé que par le présent ou futur... (avec cet article, je sens que je ne vais pas me faire beaucoup de copains, moi) Une ambiance, particulière, malgré un bon accueil des organisateurs. Beaucoup de bons auteurs, qui savent qu'ils sont bons, si vous voyez ce que je veux dire. Bref, un salon que je ne pense pas refaire un jour... Voici les photos :
  • Festival de Caudeval - Fantasy/fantastique

    4 Festival de Caudeval - Fantasy/fantastique
    Un peu à la dernière minute, mon éditeur de "La porte littéraire" propose à ses auteurs un stand au festival fantasy de Caudeval, dans l'Aude. Etant à deux heures de route et disponible, je propose de m'y rendre pour représenter l'Artbook Raconté le samedi 6 juillet 2013. Je demande à mon papa de venir garder ma petite puce de 1 an mais voilà qu'au moment du départ, il éprouve une terrible envie de nous accompagner. Trente secondes de réflexion à peine (car nous sommes déjà bien en retard) et hop, nous partons donc Chéri, mon papa, Petit-Bout, puce et moi vers le Festival... Sur les lieux, je suis accueillie avec de grands sourires et le soleil est au rendez-vous. Je fais également la connaissance de certains auteurs avec qui le virtuel fait place au réel, et ça, c'est vraiment un des beaux moments de ce genre de salon.Je regrette le taux de visiteurs extrêmement faible (sûrement dû au passage du Tour de France pas très loin) et espère de tout coeur que mes amis auteurs auront plus de chance en ce dimanche.  En bref, une ambiance simple et conviviale, comme je les aime. Un festival qui mérite d'être connu et de se développer.  Si le planning s'y prête et si l'on veut bien encore de moi, je pense renouveler l'expérience l'année prochaine...  Maintenant, place aux photos... 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×