A paraître d'ici fin 2013...

Un de plus !

Sans pouvoir expliquer pourquoi, depuis des mois je ressentais une attirance pour une maison d'édition. Etait-ce à cause de son nom, de son côté "familial", les deux ?

Et un jour, cette maison d'édition lance un AT (Appel à Texte). Elle recherche des textes sur le thème "Un chasseur à Paris", un chasseur de créatures fantastiques, sous forme de mini-roman (40/60 pages). Ni une ni deux, je décide de tenter ma chance et hop, je me lance dans l'écriture de mon histoire qui, au fil des jours, se développe dans ma tête.

Cependant, je me trouve confrontée à trois problèmes :

* Le premier : je n'ai pas mis les pieds à Paris depuis... piouffff 25 ans environ... Bon, Google Map est ton ami (le mien surtout).

* Le second : les créatures fantastiques... Je n'aime pas les vampires, ni les loups garou. Alors quoi ? Et le fantastique et moi... euh... 

* Le troisième : la longueur... Je suis une adepte du court, voire du très court... et un mini-roman pour moi, c'est long, voire très long. 

Peu importe les obstacles, je les franchirai, et durant un mois, je mange Huitième proie, je bois Huitième proie, je dors Huitième proie. Ce livre ne quitte plus mon cerveau qui passe son temps à penser au lendemain. Il n'y a pas de date limite pour l'appel à texte, simplement, ils prendront les 4 premiers "bons" textes reçus, donc le temps presse.

J'écris, j'écris, j'écris... sans relire, presque naturellement. L'histoire s'enchaîne, se développe...

Il m'arrive, parfois, d'avoir la sensation de n'être plus moi-même en écrivant. C'était le cas de "Neuf mois en moi..." où j'avais l'impression que mes doigts retranscrivaient l'histoire d'une autre, sans que j'y intervienne moi-même, ou plutôt où mon rôle n'était que de pianoter sur les touches de l'ordinateur. Pour "Huitième proie", la sensation se renouvelle, et j'écris des choses, des phrases et des paragraphes qui ne me ressemble pas, et que je ne me croyais pas capable d'écrire.

Oui, j'ai osé mettre de l'érotisme dans mes textes... et pas qu'un peu... 

Le travail de correction m'a fait enrager... Peu de fautes, mais de nombreuses répétitions (je ne supporte pas ça !) et quelques maladresses. Mais bon, bizarrement, je croyais vraiment en ce récit... et mon instinct ne m'a pas trompée : Rebelle éditions l'a accepté !

Bientôt la signature du contrat... je l'attends avec impatience... <3

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 2013-06-13

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×