Short Edition, la finale !

La finale...

 

Bon, eh bien voilà, le moment tant attendu est enfin là : la Finale de Short Edition !

On récapitule rapidement les faits si vous le voulez bien : le 1er décembre 2012 (oui, l’an dernier, déjà !), je prends connaissance, un  peu (beaucoup) par hasard d’un concours d’écriture. Mon rayon à moi, ou du moins ce que j’affectionne le plus, c’est la nouvelle très très courte. Je suis donc particulièrement ravie de voir que cette catégorie en fait partie. Je relis quelques nouvelles écrites plusieurs années auparavant, mais aucune ne me satisfait. Je prends donc ma plume (oui, bon OK, en fait, c’était le clavier d’ordinateur, mais ça fait moins glam franchement), et je laisse mon cœur écrire… Une heure et quelques larmes plus tard, « Neuf mois en moi… » est née. Après validation de trois mamanges dont l’avis m’était primordial, je propose mon œuvre à Short Edition, qui l’accepte parmi les 20% des textes qu’ils reçoivent.

Le sujet est donc le deuil périnatal. Cette histoire-ci est une pure fiction, mais le sujet m’a été inspiré par plusieurs de mes amies l’ayant vécu, chacune de manière différente, mais toutes ont un point commun cependant : l’incommensurable souffrance de la perte d’un enfant.

Et moi, comment aurais-je réagis si cela m’était arrivé ? C’est cette question là que je me suis posée tout au long de ce bref récit. Une question à laquelle il m’est bien impossible de répondre, mais j’ai pleuré en écrivant cette histoire. Je n’ose imaginer ce que doit être la réalité de cette douleur. Je voulais le texte court et percutant, simple mais efficace.

Je suis parvenue en finale, en 3ème position parmi 233 participants, tout cela grâce à vous, à vos votes, vos partages, et vos commentaires plus qu’encourageants. 

Aujourd’hui commence la dernière manche, et je veux y croire. Le gain qui est en jeu, me permettrait tout simplement de lancer le tome 2 du « GPS pour la cigogne » qui est presque fini. En effet, si je ne trouve pas d’éditeur sérieux, je lancerai moi-même ce projet qui me tient à cœur. Mais cela a un coût si on veut que cela soit fait correctement…

Je vous demande donc une nouvelle fois votre aide. Un clic, un partage, un commentaire, du harcèlement, voire des menaces à vos contacts pour qu’ils votent aussi. Si vous possédez plusieurs pseudos, votez avec tous vos comptes (pour le coup, j’accepte les schizophrènes et tous ceux qui ne sont pas tout seul dans leur tête), bref, la totale ! Dans la première manche, le participant arrivé en tête était largement loin devant moi. Mais il a aussi deux fois plus d’amis que moi sur facebook, en plus de la qualité de sa nouvelle bien évidemment.

Un grand Merci en tout cas, à vous tous… et à vos clics !


Amandine


Mode d'emploi  :

Le système est simple, il suffit de vous connecter via facebook en cliquant sur l'icône :

"se connecter avec facebook" sur ce site http://short-edition.com/login

si vous n'avez pas de compte facebook et ne souhaitez pas en créer un, vous pouvez ouvrir un compte (qui demande juste un email et un mot de passe) qui vous permettra de voter.

Dès lors que vous êtes enregistré ou connecté, vous pouvez voter pour moi ici, en cliquant sur "j'aime" en bas de la nouvelle :

http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/neuf-mois-en-moi

Quand votre vote est effectué, l'icône "j'aime" devient "merci d'avoir voté". Vous ne pouvez voter qu'une seule fois donc vérifiez bien que cela a bien fonctionné (car beaucoup de votes n'ont pas été pris en compte lors de la pré-sélection)

Voilà, c'est aussi simple que cela. Vous avez jusqu'au 21 mars 2013 pour voter. Je reste évidemment à votre disposition si vous rencontrez la moindre difficulté.




 

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×